Le chemin du bonheur de Laurent Gounelle

Le chemin du bonheur de Laurent Gounelle

De la programmation neuro-linguistique (PNL) au métier d’écrivain

Le-jour-ou-j-ai-appris-a-viUne interview de Laurent Gounelle par Raphaël Motte, publiée le 3 décembre 2014 dans la Croix du Nord. Laurent Gounelle est un gentil garçon né en 1966 dans une famille un peu austère. Enfant, il se promet d’être un homme heureux. Il emprunte pour cela la voie que lui montrent ses proches. Mais, devenu cadre après des études en sciences économiques, il se rend compte qu’il n’est toujours pas heureux. Le jeune homme de 23 ans entre alors dans une période de crise existentielle dont il sortira pas à pas en se réorientant progressivement vers le développement personnel. Formé à la programmation neuro-linguistique (PNL) et à la psychologie cognitivo-comportementale, il s’intéresse à d’autres enseignements et part à la rencontre de sages dans le monde pour trouver sa voie.

Consultant en relations humaines et formateur en entreprise, il reprend confiance en lui en découvrant son talent de pédagogue et sa capacité à partager des idées complexes avec tous.
En 2006, alors qu’il perd son père et devient lui-même papa , il prend la plume pour écrire sur la vie et la recherche du bonheur. Son premier roman, L’homme qui voulait être heureux, parait en 2008 et devient immédiatement un best-seller mondial traduit en 25 langues.

Dès lors, Laurent Gounelle va poursuivre dans cette voie. Il publie avec le même succès Les dieux voyagent toujours incognito en 2010 dans lequel il invite les lecteurs à dépasser leurs peurs et leurs conditionnements, puis Le philosophe qui n’était pas sage en 2012, satire de la société occidentale moderne. Lire la suite de l’interview

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.